Les labels et organismes certificateurs.

Aujourd’hui il y a de plus en plus de labels qui assurent une cosmétique Biologique ou naturelle. Devant ce nombre croissant de labels il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Beaucoup de gens font également l’amalgame entre labels et organismes certificateurs qui ont uniquement pour rôle de vérifier que les normes sont bien respectées pour l’obtention des labels.

Les labels les plus connus sont :

- Cosmébio, le label Français probablement le plus connu et ce à travers l’Europe. Cette reconnaissance a certainement profité du fait que la majeure partie des acteurs de la cosmétique Biologique fabriquent en France. C’est aussi le label le plus exigeant.

Il possède deux logos qui correspondent à deux types d’exigences différentes : les labels Eco et Bio.

 

- BDIH (Bundesverband Deutscher Industrie Handelsunternehmen), est le label Allemand. Il est également très reconnu mais certifie uniquement la cosmétique dite “Naturelle”. Il impose l’utilisation de produits uniquement d’origines naturelles et en limite strictement la liste.

En effet il fonctionne uniquement avec une liste positive. Il n’y a pas de pourcentages à atteindre il faut juste que l’intégralité des éléments soit présent dans la liste. BDIH est très sévère avec les conservateurs et les tensio-actifs.

 
 

- Nature et progrès, Label de qualité qui comporte un cahier des charges très exigeant mais encore peu suivi.

Il préconise l’utilisation d’ingrédients labellisés “Nature et Progrès” et à défaut certifiés “Demeter” ou “AB” (issus de l’Agriculture Biologique). Il est particulièrement restrictif sur les produits synthétiques et les conservateurs laissant peu de marge de manœuvre pour les formulations complexes de produits spécifiques. Les rares conservateurs acceptés sont contradictoires avec ceux autorisés par BDIH, excluant par le fait la probabilité d'une double certification par exemple.

Point non négligeable, c'est le seul label qui incite à favoriser l’achat aux producteurs locaux. Cela dit, il est encore un peu trop vague pour l’industrie et la diversité des produits cosmétiques mais il possède un état d’esprit remarquable d'éthique et de pratique responsable.

 
 

- Soil le label Anglais, connu uniquement au Royaume Uni.

Leur logo peut également être apposé sur d’autres types de produits comme les textiles ou même pour des restaurants. Les règles de ce label ne sont pas extrêmement sévères, mais vont dans le sens de la nature.

 
 

- Natrue est un nouveau label qui propose trois niveaux de qualités (1, 2 ou 3 étoiles).

Ce label a été créé par 3 grandes marques allemandes pour concurrencer Cosmébio, qui a une bonne charte mais qui malheureusement prend trop en considération les problèmes des entreprises. Ce principe lui retire malheureusement un peu de crédit du fait d’un parti pris de non indépendance vis à vis de ses créateurs...